Gestion du stress, Mon défi

5S (3ème partie) – Mental, émotions, corps

corps émotion esprit

Comme je vous ai dit dans mon dernier article relevant de mon défi, il faut un certain temps d’adaptation après des vacances immergé au Portugal. Tous les ans c’est le même refrain qui reprend, un moment difficile où il faut retrouver ses repère, une routine. Et ce n’est pas simple.

LIRE AUSSI : “mon défi personnel” pour découvrir pourquoi j’ai décidé de relever un défi.

Maintenant que la rentrée scolaire est passée, je peux de nouveau reprendre mon organisation mais ce n’est pas facile, surtout que le temps n’aide pas le moral à refaire surface. Mais bon, c’est comme ça, à moi d’utiliser mes capacités d’adaptions pour me remettre dans le bain.

J’utilise donc pour cela, la méthode que j’élabore au fur et à mesure de ce défi pour gérer ces émotions confuses et les résultats sont là. Je suis conscient de mes difficultés et j’arrive à discerner mes angoisses par les exercices d’écriture, ce qui a pour effet de libérer ces énergies d’angoisses.

Néanmoins, il manque un petit quelque chose pour arriver à ce que se soit encore plus efficace. Je sens que je peux aller plus loin dans la gestion de mes émotions et le 5S peut m’y aider.

LIRE AUSSI : “La méthode 5S, les croyances et les valeurs” pour comprendre ce qu’est le 5S

Seiso – (faire) Scintiller

seiso

Quelle étrange action que de faire scintiller quelque chose dans un cas de développement personnel ? Il est vrai qu’ici, il est difficile d’imaginer comment nous pouvons utiliser cette troisième action du Lean et pourtant c’est tout à fait possible avec un peu d’imagination et de connaissance.

LIRE AUSSI : “5 choses à savoir sur le Lean management” pour comprendre ce qu’est le Lean

Ici nous allons, pour mieux comprendre l’exercice, prendre un synonyme de scintiller. Prenons donc le verbe nettoyer  pour nous aider à mieux comprendre ce que nous en attendons.

Dans toute entreprise qui se respecte, le Seiso veut que le poste soit nettoyer à fond. Dans mon entreprise, j’avais été très surpris de voir mes collègues et les consultants du projet Lean, nettoyer les machines qui n’avaient jamais été nettoyées !

J’ai donc eu une conversation avec l’un de ces consultants pour savoir quel était l’objectif de cet exercice et ils m’a répondu que pour travailler sereinement, il fallait travailler dans un lieu propre. J’étais tout à fait d’accord avec lui, encore fallait-il que cela se reproduise régulièrement, auquel il m’a gentiment et fièrement répondu “que c’était programmé”.

Je n’étais pas vraiment convaincu de sa bonne foi, étant donné que ce n’était pas lui qui allait rester dans l’entreprise pour contrôler le suivi et que les impératifs de production allaient faire de sorte que ça serait difficilement réalisable. Malheureusement, le temps a fini par confirmer ce que je pensais :  aujourd’hui plus personne ne nettoie sa machine. Tout le monde nettoie son poste mais pas son outil de travail et c’est bien dommage pour l’image de l’entreprise.

Enfin bref, je me suis égaré un moment. Je reprend donc mon étude.

Oui, travailler sur un lieu propre et rangé est essentiel si l’on veut avoir l’esprit libéré pour travailler efficacement.

Seiso et gestion du stress

Alors dans mon cas,  qu’est-ce que je vais bien pouvoir nettoyer pour optimiser mon bien-être?

Pour bien identifier l’objectif, commençons par la définition du nettoyage :

Le nettoyage est l’opération qui consiste à éliminer les salissures afin d’assurer la propreté, l’hygiène, l’esthétique et la maintenance préventive des revêtements et des bâtiments, selon des procédés mécaniques et / ou chimiques.”

Nous devons donc trouver les “salissures afin d’assurer la propreté, l’hygiène et l’esthétique”. C’est à dire, que cela peut-être, dans notre cas, l’hygiène mentale ou émotionnelle mais aussi physique.  Pourquoi ? Parce que le mécanisme du stress agit  en corrélation avec les trois domaines que sont la tête, le cœur et le corps.

LIRE AUSSI : “Vivre le stress !” pour comprendre le mécanisme du stress.

Poussons plus loin le résonnement en prenant la définition de salissure, pour savoir ce que nous devons transposer dans notre cas.

“Une salissure est ce qui rend une chose sale. Une souillure.”

La salissure étant ainsi, une valeur négative,  on peut donc y associer une caractéristique bien particulière à chaque domaine qui soient négative donc néfaste  :

  • au niveau mental  à des pensées parasites.
  • au niveau émotionnel  à des angoisses, des peurs, des sentiments négatifs.
  • au niveau physique  à des douleurs, des tensions, de la fatigue…

Désormais, il me reste donc à intégré le tout à un exemple concret et je vais pour cela reprendre la fiche sur l’item de l’article précédent : je suis angoissé de reprendre mon travail car je m’ ennui sur ma machine et ça me fatigue beaucoup de travailler à 4h45 du matin.

Diagnostique

Voici la fiche :

matina lundi

J’établis maintenant sur ma fiche un tableau mentionnant les 3 domaines dont je vais décrire pour chacun d’entre eux les symptômes ressentis :

matina lundi1

Ces symptômes représentent ainsi mes “salissures” mentales, émotionnelles et physiques diagnostiquées à travers ma problématique qu’est de me lever à 4H45 du matin pour aller travailler.

Nettoyage

Passons désormais à l’action de nettoyage qui sera donc une action remédiant ou atténuant ces symptômes. Pour cela, je vais avoir besoin de mes compétences et de mon expérience dans le bien-être.

matina lundi2

Les techniques et méthodes de relaxation décrites dans ce tableau sont donc des outils de nettoyage utilisés pour atténuer ou éliminer les effets ressentis par la problématique.

Les trois domaines : tête, émotion, corps

Il est important dans cet article de bien connaître la relation qu’il existe entre ces trois domaines que sont la tête, le cœur et le corps. Pour cela je vais vous donner un petit descriptif afin de bien comprendre leur fonctionnement et surtout ce se joue dans cet article.

La tête

Représentée par le mental, elle est le disque dur de notre personnalité qui constitue la capacité à analyser les situations, car c’est ici qu’est situé notre pensée rationnelle. Mais on l’utilise aussi pour notre esprit critique puisque c’est aussi là que sont basées nos connaissances et nos valeurs. C’est surtout lui qui détient la capacité de résoudre les problèmes d’ordre logique, mathématique.

Le  cœur

Siège des émotions, il a longtemps été négligé par les esprits scientifiques mais il revient, depuis quelques années en force puisqu’on parle aujourd’hui d’intelligence émotionnelle.

Nos émotions sont provoquées par le comportement d’autrui, les relations et par les évènements. Cependant, il est important d’exprimer nos émotions qui lorsqu’elles sont portées à la conscience, deviennent des sentiments.

sentiment

Des émotions non exprimées, voir refoulées, deviennent une source d’énergie négative, qui ne fait que s’accroitre pour devenir avec le temps une bombe qui finira par exploser de manière soudaine et incontrôlée.

Il est donc important de savoir exprimer ses émotions en temps et en heure de la manière la plus efficace qu’il soit et ça s’apprend.

Il ne faut dés lors ne pas les réprimer, mais les exprimer en conscience car nous avons le droit de les vivre mais aussi pour ne pas blesser l’autre .

Malheureusement dans notre société, nous vivons plutôt dans le contrôle de nos émotions et c’est bien souvent pour cela que nous assistons à des conflits et plus individuellement, à des burnout ou dépressions.

Le corps

Nous entretenons tous avec notre corps, une relation intime plus ou moins particulière. Notre corps exprime des besoins comme la faim, la fatigue…Animé par des pulsions, il s’exprime aussi par les sensations physiques qui sont aussi des expressions de notre inconscient. Le lien que nous entretenons avec lui est donc très important car il est rempli de messages. Là aussi, notre société ne valorise que très peu ce lien mais il semblerait que les choses évoluent très vite de ce côté là.

Relation tête, émotion,corps

Bien que notre culture occidentale ait occulté pendant très longtemps, la relation qui existe entre ces trois domaines, il est essentiel aujourd’hui d’y trouver une harmonie. Les trois ne peuvent être dissociés, car ils forment un trio complémentaire nous permettant de trouver l’équilibre dans nos vies. Il est, désormais, important d’y travailler et d’y veiller,  je pense donc que ce défi est un excellent moyen pour trouver une méthode qui me permettra d’y accéder.

Mise en application

J’ai donc dimanche soir, la veille de ma de ma première journée de travail du matin, mis en pratique ces solutions et je peux vous dire que ça m’a beaucoup aidé.

Le fait d’avoir exprimé mon angoisse m’a permis de libérer cette tension dans ma gorge que j’ai aussi soulagé avec le massage. L’exercice de yoga m’a permis de détendre les autres parties de mon corps associé à l’angoisse dont je ne suis pas forcément conscient.

L’exercice de respiration m’a aidé à me détendre plus profondément et régulièrement quand j’en avais besoin dans la soirée.

Au moment du couché, j’étais plus détendu grâce aux exercices précédents. J’ai accentué cette détente avec un petit exercice de visualisation et de méditation qui m’a permis d’augmenter ma sensation de bien-être. Ils m’ont permis aussi à être plus ancré sur l’instant présent c’est-à-dire d’être branché sur la sensation agréable de mon corps procuré par les exercices précédents.

De là, j’étais beaucoup moins retissent à éteindre la lumière et de fermer les yeux pour m’endormir alors qu’avant, je regardais mon portable dans mon lit, plongé dans la lecture pour ne pas ressentir mon angoisse.

Ma nuit fut tout de même courte puisque je me suis endormi vers 22h pour me lever à 3h30 du matin mais j’ai bien dormi contrairement aux autres nuits où j’avais l’impression de ne pas avoir dormi. J’ai donc été moins en alerte avec mon réveil.

Je me suis bien réveillé et j’ai passé une bonne journée même si la fatigue a pointé son nez vers 10 heures du matin. Ce fut donc très positif.¨

Si vous souhaitez des conseils pour bien dormir, inscrivez-vous ci-dessous pour télécharger gratuitement “Le petit guide du jardinier du bien-être” ou “les 10 habitudes qui nous empêchent de cultiver notre bien-être et comment y remédier”

Bien sur, nous sommes ici dans un cas bien personnel et surtout spécifique que tout le monde ne connaît pas. Il est donc essentiel de prendre cela en considération dans cette étude.

Maintenant c’est à vous de jouer et de tester cette méthode sur une de vos angoisse. Vous pouvez me laisser un commentaire dans le cas où vous souhaiteriez partagé votre expérimentation ou avoir besoin d’aide.

Si cet article vous a plu, partagez, commentez et rendez-vous la semaine prochaine pour connaître la suite de mon défi qui est d’optimiser mon bien-être avec une technique d’organisation du travail, le Lean management !

A bientôt

Bien à vous

Paul Peixoto

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 0
  •  
  •  
  • 33
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *