Ma vie

Comment accepter son hypersensibilité et en faire sa force

Résultat de recherche d'images pour "samourai qui s'entraine"

Je vous avais déjà décris dans un précédent article mon parcours de vie et comment mon hypersensibilité m’a pourri la vie, mais je n’ai que très peu évoqué le fait que j’ai réussi à inverser la tendance, c’est-à-dire à faire de mon hypersensibilité ma force.

CLIQUEZ ICI POUR MIEUX COMPRENDRE MON PARCOURS DE VIE

J’ai mis beaucoup de temps à comprendre que j’étais quelqu’un d’hypersensible, car on en parlait très peu et aussi peut-être parce que c’est en général les femmes qui le sont. De plus dans notre société, un homme sensible est encore mal vu, même si on a un peu évolué sur ce sujet ces dernières années.
Et que dire de mon milieu professionnel entouré d’hommes “virils” qui ne mettent surtout pas en avant leur côté sensible, voir féminin sans passer pour une “chochotte” auprès des collègues.
Et bien moi, je l’ai  fait et je peux vous dire que même si ça n’a pas été facile au départ et bien avec un peu d’auto-dérision mais aussi de détermination, j’ai réussi à l’intégrer parfaitement à ce milieu.

UN ARTICLE QUI PEUT VOUS SERVIR =>
Comment surmonter une situation de harcèlement au travail ?

Les 12 caractéristiques d’un hypersensible

Résultat de recherche d'images pour "samourai qui s'entraine"

Il y a de nos jours de plus en plus de personnes hypersensibles et c’est peut-être un bon signe ou bien aussi une des raisons pour laquelle il n’y a jamais eu autant de personnes en dépression et sujettes au burnout, mais nous y reviendrons plus tard dans cet article.

Tout d’abord pour ne pas nous tromper de chemin, définissons ce qu’est un être hypersensible. Voici donc 12 notions qui caractérisent un hypersensible :

1- Des émotions à fleur de peau

Ce qui caractérise les hypersensibles est le fait de ressentir tous les stimulis de la vie de manière exacerbée. Regardez un film violent et vous vivez intensément cette violence, une ambiance pesante dans un lieu et vous la ressentez intensément en vous, un magnifique paysage et les larmes vous viennent… Voilà ce qui caractérise surtout un hypersensible.

2- La solitude

Le besoin primordial de se retrouver au calme est vital pour ne pas être perturbé par les énergies des autres, surtout si elles sont négatives. Se retrouver dans une foule leur est insupportable alors ils font souvent des activités seules ou en petit comité.

3- Le sens du détail

Ils ont le don de percevoir les moindres nuances et les moindres détails de manière innée. Ils sont tellement à l’affut du sens de toutes choses qu’ils examinent tout dans les moindres recoins.

4- L’indécision

Faire un choix est toujours difficile pour un hypersensible et c’est le cas pour tout. C’est-à-dire qu’il a des difficultés à se positionner parce qu’il prend du temps pour comprendre les choses et surtout à choisir ce qui lui convient le mieux en son cœur.

5- Une sensibilité au bruit et à la lumière

Il a du mal à rester dans un centre commercial parce que pour commencer il y a du monde mais aussi parce qu’il y a trop de bruit et de lumière. Ces sens sont tellement en éveil qu’il est constamment stimulé par ce qu’il voit où entend.

6- De grands stressés, et des mélancoliques

Avec les points précédents, une personne hypersensible n’arrivant pas à se gérer, vit dans une angoisse permanente. Elle est sans arrêt en proie au stress, et à la déprime tellement elle ne comprend pas ce qui lui arrive. Les hypersensibles sont souvent incompris et considérés comme fragiles, dépressifs alors que c’est juste une mauvaise connaissance de soi et une mauvaise gestion de  leur particularité qui les rendent ainsi.

=>DECOUVREZ MON ARTICLE LE PLUS POPULAIRE : LE POUVOIR DU COEUR

7- Ils sont exigeants

Ils ont un besoin d’être parfait dans tout ce qu’ils font parce qu’ils sont méticuleux mais surtout parce qu’ils aiment faire à fond ce qui les faits vibrer. C’est un besoin vital où lorsqu’ils entreprennent quelque chose qui les porte, ils ont besoin de se donner corps et âme.

8- Ils sont timides

Leur hypersensibilité fait qu’ils ont du mal à se mettre en avant car ils craignent surtout d’être jugés mais aussi d’avoir trop d’empathie. Ils n’osent alors aller vers les personnes surtout celles ayant de fortes personnalités ou souffrantes.

9- Empathiques, ce sont des leaders

Ils ressentent tout ce que les autres ressentent et arrivent ainsi à discerner leurs personnalités. C’est un don qui bien maitrisé, fait d’eux de véritables leaders puisqu’ils sauront alors les porter vers ce qu’ils ont de meilleurs pour un objectif commun.

10- Ils ont de l’intuition

Ils ont une intuition très puissante puisque leurs émotions sont exacerbées. C’est à dire qu’ils ont la capacité d’être toujours centrés sur leur cœur et c’est ce qui fait leur force lorsque celui-ci n’est pas court-circuité par le mental.

11- Ils sont très susceptibles

Leur besoin de perfectionnisme font également d’eux des personnes qui ont du mal à recevoir la critique. Ils ne supportent pas d’être juger pour leur hypersensibilité que beaucoup de comprennent pas. Cela devient par conséquent une grande source de souffrance.

12- Ils aiment la beauté

Ils sont ainsi très sensible à la beauté des choses, c’est même leur nourriture émotionnelle. Ils sont généralement entourés d’objets qui les font vibrer, c’est un besoin vital pour eux afin de refaire le plein d’énergie.

Voici donc toutes les caractéristiques qui me composent et qui compose une personne hypersensible.
Je peux vous dire que ça n’a pas été facile à vivre tous les jours et qu’il y a encore des moments où c’est très dur, mais j’ai malgré tout depuis quelques années réussi à créer des outils qui me permettent aujourd’hui de gérer au mieux mon hypersensibilité.

=> DECOUVREZ MA METHODE DE GESTION DU STRESS “LEAN BIEN-ETRE” QUI ME PERMET DE GERER AU QUOTIDIEN MON HYPERSENSIBILITE

Je rappelle que j’ai eu une enfance difficile avec un père violent qui m’a abandonné par la suite lorsque je n’avais que 6 ans. Ensuite ce fut uniquement ma mère qui m’éleva comme elle pu pendant quelques années. Mais le plus difficile a été pour moi l’adolescence où il a fallu que je me trouve, ce que je n’ai réussi qu’à l’âge de 35 ans environs.
Oui ce fut tard mais tant que je n’avais pas trouvé de mots à mettre sur mes maux je ne pouvais pas réellement avancer. Et quel fut mon soulagement lorsqu’un jour je suis tombé sur un article évoquant ce sujet. Je me rappelle encore de ce moment où les larmes coulèrent sur mon visage comme si le barrage de l’incompréhension venait de céder à tout jamais, pour libérer la joie et le soulagement de me dire que j’étais finalement un être normal mais toutefois avec une singularité.
Bien sûr ce n’est pas non plus une maladie, ni un handicap physique mais pendant longtemps je l’ai vécu comme tel.

Mes difficultés

Résultat de recherche d'images pour "samourai qui s'entraine"

Je me rappelle de situations où la moindre contrariété me faisait déprimer au plus bas niveau de la tristesse, faisant couler le bateau de la confiance en moi pourtant si petit qu’il était déjà. Un moquerie ou ne serait-ce qu’un simple sourire narquois envers moi, me faisait croire que l’on se moquait de moi, que je ne valais pas grand chose.

Et puis côté sentimental, quelle galère que d’engager une conversation avec une fille qui me plaisait. Et voilà que je partais dans un fantasme de belle au bois dormant, où moi servant chevalier, j’allais sauver la belle princesse des affreux méchants qui voulaient lui faire du mal. Alors quand par chance j’arrivais à avoir ne serait-ce qu’une discussion avec l’une d’entre elles, et bien voilà que j’en tombais follement amoureux comme si j’allais l’épouser demain et finir ma vie avec elle. Et le pire était quand elle me rembarrait ou me quittait, c’était comme si ma vie venait de s’arrêter…enfin bref, j’étais toujours dans les extrêmes.

Lorsque je regardais un film violent, j’en rêvais la nuit et j’avais l’impression de le vivre encore le lendemain comme si c’était la réalité. Je m’étais tellement imprégné des scènes du film que je les vivais.

Le pire était lorsque j’allais faire mes courses, impossible d’y rester plus d’une heure. Les lumières, les bruits, la présence des personnes me pompaien t mon énergie. J’étais vidé et une angoisse s’installait en moi tellement je ressentais toutes les émotions de certaines personnes que je venais de croiser. C’était un cauchemar.

Mais le plus dur moment de ma vie était lorsque je travaillais dans une usine posté en équipe dont une semaine  était de nuit. J’étais tellement mal que je dormais peu, c’est-à-dire 4 à 5 heures et le peu que je dormais, je rêvais que j’étais encore entrain de travailler à mon poste. Des heures sup mais pas payées pour le coup !
Puis lorsque j’étais debout, j’étais tout le temps déprimé, oppressé, fatigué et je ne supportais rien, même pas le rire de mes enfants.
J’étais une véritable éponge, une sangsue à émotions lorsque j’étais fatigué.

=> DECOUVREZ DANS CETTE VIDEO DES TECHNIQUES SIMPLES ET EFFICACES POUR DESTRESSER ET A LA FIN UNE VIDEO POUR VOUS REVITALISEZ EN CAS DE FATIGUE

Aujourd’hui encore lorsque je suis fatigué, j’ai ces symptômes mais ils sont moins puissants qu’ils ne l’ont été parce que désormais je ne fais plus le même job mais aussi parce que j’ai acquis des outils au fur et à mesure des années, qui m’ont permis de mieux gérer mon hypersensibilité.

Ce n’étais tout de même pas gagné car en tant que représentant du personnel, je baigne dans un milieu où il y a beaucoup de relations humaines, des relations fortes avec des personnes de tout milieu social. Ca n’a pas été facile à gérer au tout début puis doucement j’ai réussi à trouver la bonne voie, car c’est comme ça que je le vois : une voie à suivre.

Je vais par conséquent vous expliquer comment j’ai fait de cette voie ma force :

9 principes pour vous aidez à faire de votre hypersensibilité votre force

Résultat de recherche d'images pour "ghost dog"

1- Reconnaître et s’accepter

Reconnaître ce qu’on ressent, nos difficultés est la première étape à la libération. Le fait de prendre conscience des caractéristiques qui représentent votre singularité est le début de la guérison. C’est ce qui va vous aidez à vous acceptez tel que vous êtes mais encore faut-il pour cela prendre conscience que ce n’est pas une tare mais plutôt un magnifique don.

2- Ne rien attendre

Pour ne rien attendre, il faut vivre l’instant présent, ici et maintenant. Vivre la vie comme une bénédiction est important pour apprécier tous les cadeaux qu’elle nous offre. Et plus on est détaché du résultat et plus on attire à soi ce dont pourquoi on est fait.

3- Etre vrai

L’hypersensible ne doit pas renier ce qu’il est. Il est donc important qu’il soit vrai en son cœur, qu’il affirme ses convictions aussi, ces valeurs de vie qui l’aide à s’épanouir. Bien sur tout vérité n’est pas bonne à dire mais avec tact, il arrivera à ne pas se renier et à transmettre sans heurter, les messages qu’il a à transmettre. Etre vrai est donc très important pour lui au risque de sombrer dans la déprime.

4- Ecouter son intuition

Etre à l’écoute de son cœur est la base de l’hypersensible. S’il sait apprendre à s’écouter, il trouvera alors facilement sa voie, qu’il réalisera avec fluidité. Savoir faire le tri entre ce que lui dit son cœur et son mental est primordial aussi pour sa propre réalisation.

5- Avoir confiance en soi

Il est primordial pour l’hypersensible d’avoir confiance en lui. Pour cela il doit accomplir ce que lui dicte sa petite voix. Accomplir chaque jour des petites actions vont lui permettent de vivre de petites victoires qui avec le temps l’aideront à construire sa confiance en lui. Ne pas oublier alors que ce sont les petites rivières qui font les grands fleuves.
S’y appuyer va lui permettre de s’envoler afin de réaliser sa voie.

6- Etre empathique mais pas trop

Etre à l’écoute de son cœur et donc des autres c’est bien néanmoins soyez vigilant. Le problème est que le cœur n’a pas de limites. Il veut sauver le monde mais on ne peut pas sauver toutes les personnes ayant des difficultés, c’est donc pour cela qu’il est alors judicieux de savoir écouter son mental qui lui fera la part des choses.
De plus , il faut savoir aussi fermer la porte du cœur lorsque l’on est trop sensible sinon vous risquerez de ressentir tout ce qui présente, que se soit bon ou mauvais, ce qui finira par vous affaiblir. Donc être empathique oui, mais pas trop.

7- Se ressourcer, faire des pauses

L’hypersensible a le merveilleux pouvoir de se régénérer facilement lorsqu’il se connecte à la beauté. Que ce soit dans l’art ou dans la nature, la beauté est sa nourriture émotionnelle. Encore faut-il qu’il puisse s’accorder de faire régulièrement des pauses, ne serait-ce que pour sa propre estime et sa santé. Prenez par exemple, quelques minutes et à l’aide de votre smartphone, isolez-vous dans un endroit calme. Ecoutez une belle musique, visionnez un beau paysage ou imaginez-vous dans un endroit que vous appréciez particulièrement et vous sentirez en vous un énorme bien-être vous envahir et votre énergie se recharger.

8- Se donner le droit d’être imparfait

Personne n’est parfait et un hypersensible encore moins alors arrêtez d’être exigeant envers les autres et surtout vous-même !
C’est une des plus grande source de souffrance que d’être exigeant envers soi. C’est-à-dire que l’hypersensible a tellement soif de connaissance et d’action qui le porte, qu’il veut tout faire bouger autour de lui et de ce fait il exige aussi énormément des autres. Il a souvent des difficultés à comprendre que les autres ne sont pas comme lui.
Cela crée par conséquent des conflits avec son entourage mais aussi envers lui-même. Il finira à la longue par se dévaloriser et à ne plus avoir l’énergie suffisante d’avancer.
Donc cool, donnez-vous le droit de faire des erreurs !

9- Avoir le sens de l’auto-dérision

L’hypersensible a bien souvent un égo très fort. Son besoin de connaissance et d’expérimentation font de lui un être charismatique qui quelque fois étouffent son entourage en se mettant trop en avant.
Pour cela apprenez à avoir de l’auto-critique et aussi de l’auto-dérision, ça vous fera redescendre un peu les pieds sur terre. Sinon ce seront les autres ou même la vie qui s’en chargera.
Et puis l’auto-dérision aide aussi à mettre un peu de légèreté dans la vie, notamment dans les moments difficiles. Se moquez de ces erreurs, de ces difficultés aident à évoluer, une clé importante vers la sagesse.

=> POUR ALLER PLUS LOIN : Comment j’ai transformé ma vie en acceptant mon passé ? (2ème partie – mes solutions)

Ce que ça m’apporte

Résultat de recherche d'images pour "samourai qui s'entraine"

Aujourd’hui grâce à ces principes, je suis représentant du personnel, je me mets en avant et prends position dans les réunions avec la direction. J’affirme mes convictions, et vais au devant de mes collègues pour les aider et c’est là que mon hypersensibilité est utile.
Elle m’aide à les comprendre, à ressentir leurs émotions lorsque ça ne va pas mais également à repérer les manipulateurs et c’est là qu’il est important de connaître ses limites.

C’est notamment en sortant depuis des années de ma zone de confort que j’ai pu apprendre à me connaître et à déceler mes limites.

Vivre plusieurs vies professionnelles comme être salarié intérimaire où il fallait que je me vende avec des missions difficiles afin d’être reconnu professionnellement. Faire des métiers que je ne connaissais pas comme électromécanicien alors que j’étais électronicien( deux mondes différents). Etre entrepreneur comme praticien en massage assis dans les entreprises, alors que j’étais un grand timide. Commercial, ouvrier, chômeur, bénévoles dans des associations…
Mais aussi personnellement avec tout ce que la vie peut nous donner en cadeau en tant que père, mais aussi nous enlever lorsque j’ai failli perdre un être cher tel que mon épouse, puis notre enfant.
Voilà les expériences aussi diverses que variées, aussi difficiles qu’agréables qui font que vous vous dépassez sans cesse.
Connaître mes limites m’a permis à ne pas être ainsi dirigé par mes émotions. En conséquence lorsqu’un collègue profite de ma fonction, je sais mettre les holàs. Lorsque je suis trop fatigué et que j’ai les émotions à vif, je choisis ce que je veux lire, voir ou écouter afin de les calmer.

 

Ce qui peut arriver si on gère mal

Résultat de recherche d'images pour "ghost dog mort"
Mais je ne suis pas le seul à vivre toutes ces expériences, d’ailleurs d’autres en vivent de bien plus difficiles car lorsque vous êtes une personne hypersensible, elles peuvent aussi vous détruire.
Vous avez même plus de chance d’être détruit que d’en sortir plus fort. Combien autour de moi ne s’en sont pas sorti. J’ai rencontré dans ma vie beaucoup de personnes hypersensibles qui ont fuit leur don parce qu’elles le vivaient comme une tare, une souffrance qu’elles devaient chaque jour trainer et endurer comme on traine un boulet.
Malheureusement je les ai vu aussi se détruire par la drogue, l’alcool puis …par le suicide.
C’était pourtant des personnes incroyables mais que la société ne reconnaissait pas parce qu’elles ne rentraient pas dans le moule du conformisme. Certaines s’en sortent et réussissent, mais elles sont encore trop rares où bien elles finissent par se perdre par la suite.

Trouver l’équilibre

Résultat de recherche d'images pour "samourai qui s'entraine"

Le but alors est de trouver le juste milieu, mais il est clair qu’il faut à chaque fois aller au delà de ce que nous croyons être afin de découvrir une autre facette inconnue de nous-même, qu’elle soit bonne ou mauvaise.
Le plus important est par conséquent d’y trouver son propre équilibre qui nous permettra de naviguer dans les eaux troubles de la vie sans toutefois devoir se battre mais plutôt pour profiter du paysage.

Alors je pense que s’il y a autant d’hypersensibles sur notre belle planète c’est parce que tout simplement nous sommes tous des âmes évoluées ici présentent pour vivre en harmonie avec elle.
Présente pour transformer notre société malade et à l’agonie arrivée à son paroxysme.
Mais pour cela, il n’y a qu’une chose à faire : écouter son cœur et non ce que cette société nous dicte.

=>POUR ALLER PLUS LOIN : Pourquoi nos émotions transformeront le monde ?

Bien sûr il nous faudra sortir de notre zone de confort mais c’est tellement merveilleux de le faire que de vivre une sempiternelle routine mortifère.

Merci d’avoir lu ou écouté cet article ! N’oubliez pas alors de le partager s’il vous a plu et si vous pensez qu’il peut aider quelqu’un.
Aussi laissez-moi un petit commentaire afin que nous puissions échanger sur ce thème si enrichissant.

Toutes les images que vous avez pu voir sur cet article sont issues du film “Ghost Dog” que je vous recommande vivement.
Un film qui parle d’un homme simple et sensible qui devenu tueur à gage tente de retrouver une vie normale.
C’est un film magnifique et puissant, adapté du film français “Le samouraï” de Jean-Pierre Melville avec Alain Delon et il y est beaucoup fait référence au Traité des 5 roues, la voix du Samouraï, livre philosophique très intéressant de Musashi Miyamoto aussi que je vous recommande.

Soyez des TéDèVs, des transformeurs de vie !

Bien à vous

C’était Paul du blog l’Arbre à bien-être

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 144
    Partages

4 réflexions au sujet de “Comment accepter son hypersensibilité et en faire sa force”

  1. Super intéressant comme article, on voit beaucoup de pistes formulées sur l’hypersensibilité. Mais par contre, je vois que tu as mis pas mal de photos d’arts martiaux ? Tu en pratiques un qui t’aide particulièrement avec l’hypersensibilité ?
    Merci pour ton article !
    A bientôt j’espère.

    1. Bonjour Emilie

      Oui en effet j’ai pratiqué un peu l’Aïkido et surtout le massage assis japonais le Amma ainsi que le Reiki où mon professeur me les transmettait avec l’esprit des arts martiaux.
      Cela m”a donc beaucoup aidé dans mon cheminement et m’aide encore beaucoup aujourd’hui.
      Mais si tu veux en savoir plus sur mon parcours voici quelques articles : https://larbreabienetre.com/jai-transform-vie-acceptant-pass/ et https://larbreabienetre.com/comment-jai-transforme-ma-vie-en-acceptant-mon-passe-2eme-partie-mes-solutions/

      Merci beaucoup pour ton commentaire.

      A bientôt

      Paul

  2. Chapeau!
    C est de loin le meilleur article que j’ai lu sur le sujet.
    Il me correspond parfaitement.
    L hypersensibilité à son avers et son revers.
    Dans cette société, il est peu reconnu et surtout anachronique.
    Cependant, c est un outil puissant à multiples facettes.
    Merci.

    1. Merci beaucoup Van !
      En effet suffit de savoir s’en servir et là c’est pas un mince affaire quand on voit qu’il y en a de plus en plus et que notre société est régie essentiellement par le mental.

      À bientôt

      Paul 😊☯️🙏

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *