VIDEO – Comment ne plus être négatif avec la méthode “Lean Bien-Être” ?

21 août 2018 0 Par Paul


Lean 1

Avez-vous remarqué que la plupart des gens sont négatifs ou ne voient que le négatif et très peu le côté positif des choses ?

Il y en a même qui sont constamment négatifs et qui s’y complaisent !
Il y a quelques années, une chaîne de télévision a même lancé un journal des bonnes nouvelles, mais ça a fait un bide total alors que le journal de TF1 bat toujours des records d’audience avec ces mauvaises nouvelles !

Et là encore, ça ne dure que 30 minutes alors que dans les autres pays d’Europe, il dure une heure”!

En fait, d’après des recherches scientifiques, une mauvaise nouvelle l’emporte sur 10 bonnes nouvelles arrivées dans une journée.

Ils ont découvert que notre cerveau a tendance à faire plus attention et à mieux mémoriser les évènements et traits de personnalité négatifs que les positifs.
Ils ont nommé ça « le biais de négativité ». Le problème est que ce phénomène influence nos décisions, mais aussi nos jugements sur les autres et sur les situations.

Donc, pas d’inquiétude si vous avez tendance à juger ou à ne vous focaliser que sur le négatif, c’est normal et le plus important aujourd’hui c’est justement de le savoir, car grâce à cela vous allez pouvoir transformer votre vie !

Comment ? Eh bien ! voici une astuce qui va vous aider :

Cette astuce est issue de ma méthode Lean Bien-être, une méthode de gestion du stress et d’épanouissement personnel dont vous pourrez trouver le lien sous cette vidéo.

=> CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR LA MÉTHODE LEAN BIEN-ÊTRE 

Dans cette méthode il y a deux techniques appelées Seiri, qui veut dire éliminer en japonais, et la méthode des 5 P qui vont vous permettre de déceler et d’éliminer les pensées négatives afin de prendre conscience de l’influence qu’elles ont sur votre vie.

Maintenant, côté pratique, faites une liste avec dans la colonne de gauche les pensées positives qui vous viennent à l’esprit et à droite les pensées négatives.
Déjà à ce niveau-là, vous pouvez vous apercevoir que vous avez plus de pensées négatives que positives.

Voici un exemple qui m’est propre : lorsque je pars en vacances au Portugal, j’angoisse de faire la route.

Méthode 5P :

Pourquoi ai-je de l’angoisse à reprendre la route du retour ?
– parce que c’est trop long 1800 km en une journée.

Pourquoi ai-je toujours cette angoisse ?
– parce que j’ai peur d’avoir des problèmes sur la route comme c’est déjà arrivé.

Pourquoi avoir peur de problèmes sur la route ?
– parce que j’ai eu, il y a plusieurs années, des pannes de voitures et j’ai vu de terribles accidents.

Pourquoi ai-je encore cette angoisse ?
– parce que j’ai peur d’avoir des problèmes et de mourir ou de voir aussi les miens mourir.

Bon là, j’avoue que ça a été difficile pour moi d’aller aussi loin, mais c’était nécessaire. D’ailleurs, je me sens bien mieux désormais d’avoir exprimé ces sentiments.

=> POUR ALLER PLUS LOIN  : La méthode 5S (1ère partie) – Les croyances et les valeurs

Ce n’est pas nouveau, je connaissais déjà ce fait, mais il était intéressant de l’exprimer quand même, afin de dépressuriser la tension que cela me procurait.

« Je ressens une forte angoisse de faire la route du retour du Portugal, car j’ai peur de tomber en panne et de mourir », est basée sur des expériences passées prises pour acquises.

Seiri (supprimer l’inutile) :

Or, si j’analyse de près ces affirmations, je peux me rendre compte que cela fait longtemps que je n’ai pas eu de panne de voiture, donc peu de chance que cela se reproduise, car j’ai trouvé depuis une solution : ma voiture actuelle est désormais assez récente et a peu de kilomètres.

Et l’affirmation sur la peur de mourir est aussi amoindrie, car les routes étant, désormais depuis des années, très bonnes, le taux d’accident a fortement diminué et le taux de mortalité est quasi nul pendant cette période.

Nous pouvons donc en déduire que nos croyances sont les systèmes sur lesquels vont s’appuyer nos valeurs. Il est donc alors essentiel de remettre de « l’ordre » dans ces systèmes afin d’optimiser notre bien-être.

Il faut savoir que les pensées négatives sont nourries par les croyances et les valeurs erronées ou limitantes provenant essentiellement de notre enfance.
C’est pour cela qu’il est essentiel de les déceler afin qu’elles n’influencent pas notre présent et encore moins notre avenir.

Pour finir cette vidéo il y a une bonne nouvelle : les chercheurs ont découvert qu’avec l’âge nous avons tendance à développer le biais inverse, c’est-à-dire que nous voyons plus le positif que le négatif.

Est-ce à cause de notre sénescence ou bien est-ce simplement parce que la sagesse nous gagne à ne plus vouloir souffrir des expériences difficiles, mais plutôt de profiter des moments agréables de la vie aussi infimes qu’ils soient ?

Et vous ? Avez-vous tendance à voir le verre à moitié vide ou à moitié plein ?

Pour cela, laissez-moi une réponse dans les commentaires afin que nous puissions échanger sur le sujet.

Aussi, si cette vidéo vous a plu, partagez-la et n’oubliez pas que vous êtes des TéDèVs (Transformeurs De Vie), que vous êtes les seuls créateurs de votre vie !

Que la paix soit avec vous…

À bientôt
Paul

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 39
    Partages