Kaizen (3ème et dernière partie) – le pardon

Kaizen (3ème et dernière partie) – le pardon

0 Par

Je me sens de mieux en mieux, même si les temps sont durs actuellement, car la vie fait qu’il y a beaucoup de choses à gérer, mais je prends le temps de faire une chose à la fois pour ne pas me retrouver débordé. Pour cela, je priorise ce que j’ai à faire du plus important au moins important, ce qui fait que ça ne se passe pas trop mal.

Dans la dernière partie de mon article sur le Kaizen, je vous avais parlé du besoin de reconnaissance, véritable plaie au travail, mais aussi dans la vie active dont il faut être en permanence vigilant.

Pour cela, j’avais établi une CAS qui me permettait de pallier un éventuel problème de reconnaissance survenu au travail, notamment concernant mon responsable. Je dois dire que j’applique cette méthode depuis des années et qu’elle fonctionne plutôt pas mal, puisque je me sens plus libre de travailler comme je l’entends.
Le fait de ne plus attendre de reconnaissance de qui que ce soit fait vraiment du bien, étant donné que je ne suis dépendant de rien ni de personne. J’apprends donc à me centrer sur moi-même et à m’apprécier pour ce que je fais.

La considération

J’ajouterais néanmoins un point qui me paraît être important. Le fait de ne plus avoir d’attente envers qui que ce soit est en effet libérateur, mais il reste néanmoins « normal » que l’on considère mon travail et cela n’a rien à voir avec la reconnaissance.

C’est un point important dont je souhaitais parler dans cet article, car des lecteurs m’ont interpellé sur ce sujet.

Il y a donc une différence entre le besoin de reconnaissance et la considération.

La personne en besoin de reconnaissance est un adulte en carence affective qui a besoin qu’on reconnaisse sa personne à travers une de ses actions. Elle a besoin d’être le centre de l’attention, reconnue comme quelqu’un d’exceptionnel aux yeux des autres.

La considération, elle, est le fait qu’une personne soit félicitée pour ce qu’elle est ou a fait, qui s’en satisfait, mais ne va pas plus loin. Elle n’a pas besoin qu’on la reconnaisse comme un joyau. C’est plus une notion de respect. C’est-à-dire qu’elle respecte les autres pour ce qu’ils sont, donc elle aimerait qu’on la respecte aussi pour ce qu’elle est. C’est plus une notion de réciprocité, mais une réciprocité juste.

Kaizen

Résultat de recherche d'images pour "être en paix"

Pour revenir à la méthode Kaizen, nous avons donc vu qu’il existait des temps masqués et qu’il était intéressant de les débusquer afin de les utiliser pour gérer notre stress et évoluer. Bref pour créer de la valeur ajoutée.

Je vous avais par conséquent proposé dans mon précédent article de faire la liste de tous ces moments cachés, ou d’activités dont vous pourriez diminuer la fréquence, ou même arrêter si cela vous prenait trop d’énergie.

Alors, si vous avez suivi mes conseils, c’est que vous avez débusqué des temps masqués dans votre journée, il est désormais temps de passer à l’action.

1) Dans votre liste, vous avez décrit les temps masqués où vous faites des activités ne nécessitant pas une grande attention. Par exemple lorsque vous faites la vaisselle, vous pouvez écouter en même temps de la musique ou bien lorsque vous allez au travail.
À ces moments-là, il est alors intéressant d’écouter plutôt des podcasts ou des vidéos sur des sujets qui vous permettraient d’améliorer votre vie.
Cela peut être des sujets sur le développement personnel, des cours de langue ou autres, du genre « comment investir son argent dans l’immobilier », « qu’est-ce que l’ESS ? », apprendre une langue étrangère, écouter un livre audio, etc. Des choses qui amélioreront votre bien-être.

À REGARDER AUSSI : ma première interview vidéo sur l’épanouissement personnel qu’apportent les initiatives solidaires !

2) Ensuite si vous avez réussi à dégager dans votre liste des moments libres, vous pouvez alors vaquer à d’autres occupations. Ne serait-ce qu’une ou deux minutes par-ci par-là, vous avez donc trouvé des petits moments qui pourraient vous paraître vraiment inutiles, mais qui au contraire vont vous apporter beaucoup.

Dans notre thème de la gestion du stress, ces moments pourront être utilisés pour faire de la relaxation, quelques étirements, des renforcements musculaires, des exercices de respirations, de la méditation, voir même du sport.

N’oubliez pas que quelques-uns des besoins vitaux les plus importants du corps humain sont le repos et l’activité physique.

Mais là, je vous entends dire que vous n’avez pas le temps de vous reposer ou de faire du sport.
Je vais alors vous donner un hack qui vous aidera à trouver ce temps précieux :
Beaucoup d’entre nous passent énormément de temps sur les réseaux sociaux.
Et bien souvent, nous nous perdons dans des articles « pièges à clic » qui ne sont que des moyens de nous attirer vers des sujets sans fond ne nous apportant pas grand-chose.
Ou il arrive simplement que nous restions beaucoup trop de temps sur nos smartphones parce que le temps passe très vite une fois que l’on y a le nez plongé dedans.

Résultat de recherche d'images pour "putaclic"

– Et bien sur ces temps-là, prenez cinq minutes pour fermer les yeux et vous posez en vous visualisant dans votre lieu préféré comme la plage de vos vacances. Puis respirez profondément. Voilà, c’est tout simple, mais le plus dur sera de tout simplement décrocher le nez de votre smartphone. 😉

– Du sport en cinq minutes et pourquoi pas ? Mettez-vous en position pour faire des pompes et restez pendant une minute dans cette position puis tournez-vous sur le côté comme sur le dessin, puis de l’autre. Cela va renforcer votre ceinture abdominale et vous allez ne plus avoir mal au dos. C’est magique !

– Bon si vraiment vous n’arrivez pas à décrocher des réseaux sociaux, lisez alors au moins un article intéressant, mais qui cette fois-ci vous fera gagner quelque chose d’important dans votre vie, qui vous apportera de la valeur ajoutée.

Il existe d’ailleurs une méthode de gestion du temps qui s’appellent la méthode 20/80 qui fait que vingt pour cent du temps utilisé vous en rapportera plus tard quatre vingts pour cent. Et c’est tout à fait cela qui se passe avec la méthode Kaizen.
Si vous utilisez tous ces moments de la journée pour apprendre des choses qui vous apportent de la valeur, vous gagnerez plus tard bien plus que si vous aviez fait quelque chose d’inutile comme regarder une émission de télé-réalité.

À notre époque, le temps n’a jamais été aussi précieux, alors investissez correctement votre temps pour vous épanouir.

Résultat de recherche d'images pour "temps"

3) Autre chose, dans la vie courante si vous avez des choses à faire qui ne vous prendront que deux minutes, faites-les tout de suite ! Ça sera déjà quelque chose de moins à faire sur votre check-list.

D’ailleurs, pour vous organiser, utilisez une liste de choses à faire, une to-do list, comme on dit maintenant. Puis classez les choses par ordre de priorité, ensuite par le temps que ça peut prendre, mais aussi de par niveau de faisabilité.

Dans notre tableau de suivi quotidien, nous utiliserons le Kaizen pour pouvoir optimiser notre stress. En décelant les temps masqués, vous pourrez appliquer les solutions mises en place pour chaque domaine que vous utiliserez en fonction de chaque problème rencontré.

Ainsi la méthode Kaizen vous permettra de pratiquer facilement et quotidiennement les exercices qui vous permettront de vous sentir bien chaque jour afin d’optimiser votre stress, mais surtout pour être heureux.

D’ailleurs pour venir en complément de ces articles, je prévois de vous concocter des vidéos pratiques d’exercices de relaxation rapides qui vous permettront de gérer votre stress au quotidien. Alors encore un peu de patience. 🙂

DÉCOUVREZ AUSSI MON ARTICLE LE PLUS POPULAIRE :
Les 5 méthodes qui m’ont permis de dépasser ma timidité

Le pardon

Néanmoins pour que la méthode Kaizen soit vraiment efficace dans le quotidien de votre vie, il y a une notion de vie que vous devez connaître et qui vous permettra d’accélérer votre processus de changement. C’est le pardon.

Bien souvent au quotidien nous nous sentons agressés directement ou indirectement par des personnes de notre entourage, aussi bien au niveau personnel que professionnel. Nous sommes souvent confrontés à des situations qui nous irritent où à des attitudes.

Résultat de recherche d'images pour "conflits"

Partant de là, il nous est difficile d’avancer plus sereinement sur notre voie. Nous sommes freinés par des rancunes qui alimentent notre mental. Alors ces ruminations, cogitations, polluent notre esprit et il nous est donc difficile de trouver de façon claire une solution à un problème qui pourtant pourrait se régler rapidement.

Pire, si nous ne coupons pas ce cercle infernal, nous deviendrons petit à petit des personnes aigries et négatives, ce qui nous empêchera alors de réaliser notre plein potentiel et ça serait là vraiment dommage.

Ces actions Kaizen se retrouveraient alors pour beaucoup, amoindries, ce qui créerait en plus de la frustration.

Il existe cependant une solution efficace et pas chère qui nous permettrait de ne pas rentrer dans ce jeu, c’est le pardon.

Le pardon est une notion très puissante qui permet d’avancer et de réaliser ces rêves à une vitesse fulgurante. De plus, elle est un superbe moyen de rester positif en toute circonstance, et surtout d’avancer sereinement dans la vie.

Pardonner les personnes qui nous ont offensées, ne serait-ce que pour de petites choses, amplifie l’énergie de votre cœur et de ce fait votre pouvoir créateur.

Néanmoins attention !  Je ne dis pas qu’il faille pardonner à tout va, car il y a des situations extrêmement difficiles dont il est difficile de pardonner, et qui demandent un énorme travail sur soi.
Toutefois, il y a de nombreuses situations qui peuvent l’être et qui vous libéreront ainsi de la pression.

Prenez par exemple un chauffard qui vous coupe la route. Évidemment, par réflexe et par peur, vous allez vous énerver et invectiver contre cette personne et il est sain de libérer cette énergie, mais ne restez pas submergé par elle.
Recentrez-vous sur votre respiration, puis sur votre cœur et tout doucement reprenez la maîtrise de vos émotions.
Ensuite, reconnaissez la situation, acceptez-la, reconnaissez aussi le fait que vous et le chauffard n’êtes pas parfaits, puis pardonnez-le ainsi qu’à vous-même pour l’avoir insulté.

Ça peut vous paraître paradoxal de pardonner à une personne qui vous a offensé, mais cela vous libère et vous rend plus léger, car vous avez reconnu que l’autre n’est pas parfait, mais que vous ne l’êtes pas non plus.

Je pratique toujours cette méthode depuis maintenant des années et je peux vous dire que c’est libérateur et salvateur.

Résultat de recherche d'images pour "être en paix arbre meditation"

Le pardon ne veut donc pas dire que vous devez vivre dans le monde des bisounours et que vous devez tendre l’autre joue. Elle veut simplement dire que vous reconnaissez la situation pour ce qu’elle est et que vous n’êtes pas d’accord avec elle, mais que vous la conscientisez.

En résumé, le pardon associé à la méthode Kaizen peut vous faire avancer dans votre vie bien plus que vous ne le pensez.

Reconnaître chaque situation conflictuelle comme une épreuve, pour vous aider à atteindre la maîtrise de vos pensées et de vos émotions, est un facteur d’évolution et d’épanouissement super puissant.

Alors, n’attendez pas pour faire le tri dans vos activités afin d’en dénicher des temps qui vous feront du bien à vous, mais aussi aux vôtres, à votre travail et à la société.

Soyez les acteurs de changement afin de transformer votre vie et nos vies !

Si cet article vous a plu et que vous pensez qu’il peut aider d’autres personnes, partagez-le et laissez-moi un petit commentaire afin que je puisse moi aussi m’améliorer.

Bien à vous,

Paul

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 91
    Partages